Jérôme Angot

Artists Management

Site logo
Julie Robard-Gendre

Julie Robard-Gendre

Mezzo-soprano

Profil

Parmi ses projets récents et futurs : Ramiro (la Finta Giardiniera) Au Festival d'Aix en Provence et au théâtre du Luxembourg et a l'opéra de Toulon, Regina (La princesse de Trébizonde) a l'opéra de Saint-Etienne et Le Garçon de cuisine (Rusalka) a l'opéra de Monte-Carlo, La Belle-Hélene, La Grande Duchesse de Gérolstein, Carmen, et Hänsel in Hänsel und Gretel (Rennes). 

 

Biographie

Julie Robard-Gendre commence ses études musicales au conservatoire de Nantes ou elle obtient ses prix de saxophone, flute a bec, musique de chambre , de solfege et d’écriture. C’est dans cette derniere discipline qu’elle entre en 2000 au Conservatoire national supérieur de Paris. Elle y poursuit alors les classes de polyphonies renaissance, d’harmonie, d’écriture du XXeme, d’analyse et d’orchestration. Parallelement a ses études, elle débute le chant et est admise en 2003 au CNSM de Paris et suivra donc pendant deux années un double cursus -chant et écriture- au sein de ce meme établissement.  Elle commence sa carriere de chanteuse au sein de plusieurs ensembles de musique ancienne et baroque dont l’ensemble Ludus Modalis dirigé par Bruno Boterf, la Petite Menestrandise de Catherine et Isabelle Ramona, et enfin le Choeur de chambre de Namur dirigé par Jean Tubéry avec lequel elle enregistre deux CD. Dans le domaine lyrique, elle fait ses débuts dans les rôles de Cherubin (Les Noces de Figaro), Oreste (La Belle-Hélene) et la Deuxieme Dame (La Flute enchantée) au Festival Gloriana sous la direction d’ Olivier Holt avant de chanter, au sein du CNSMDP, les rôles de Sesto (La Clémence de Titus) et d’Orlovsky (Strauss’ La Chauve-souris) dans des mises en scenes d’Emmanuelle Cordoliani.  Dans le domaine contemporain, Julie Robard-Gendre collabore avec de nombreux compositeurs dont Michaël Levinas qui lui confie le rôle de la Huppe (La Conférence des oiseaux) a la biennale de Venise et Les Aragon a la Philharmonie du Luxembourg. Au sein de l’ARCAL, elle participe a la création de  Ni l’un ni l’autre  avec les compositeurs de l’ensemble Multilatérale, mis en scene par Christian Gangneron, spectacle joué, entre autres, aux opéras de Reims et de Metz puis en tournée. Depuis sa sortie du Conservatoire en 2008, elle a chanté le Prince charmant (Cendrillon) a l'Opéra de Massy, Maria Smith (Campo’s Les Quatre jumelles) a l'Opéra de Massy, de Reims et en tournée, Tisbe (La Cenerentola) aux Opéras de Vichy, d'Avignon et de Reims, Marcelline (L'Attaque du moulin de Bruneau) a l'Opéra de Metz puis a Berne, Mercedes (Carmen) aux Opéras d'Avignon et de Massy, Giulietta (Les Contes d'Hoffmann) a l'Opéra de Massy, Siebel (Faust) au Grand Théâtre de Tours, le Page (Rigoletto) aux Chorégies d'Orange et plus récemment Meg Page (Falstaff) a l'Opéra de Metz et Myrtale (Thais) a l'Opéra d'Avignon. Ces deux dernieres années ont été marquées par des prises de rôle plus importantes: le rôle-titre de La Périchole a l'Opéra de Metz, Carmen a l'Opéra de Reims ainsi qu'Orphée (Orphée et Euridyce) a Angers-Nantes Opéra. Elle a fait également ses débuts au festival d'Aix-en-Provence dans le rôle de Ramiro dans la Finta Giardiniera (Mozart). Parmi ses projets récents et futurs : Ramiro (la Finta Giardiniera) au théâtre du Luxembourg a l'opéra de Toulon et Rouen, Regina (La princesse de Trébizonde) a l'opéra de Saint-Etienne et Limoges, Le Garçon de cuisine (Rusalka) a l'opéra de Monte-Carlo, La Grande Duchesse de Gérolstein, Carmen, et Hänsel (Hänsel und Gretel) a Rennes, La Belle-Hélene a Avignon et Vichy, Hermia (les Caprices de Mariane) a Toulouse, Reims, Marseille,Nice,Saint-Etienne,  entre autres… Représentation en exclusivité mondiale