Jérôme Angot

Artists Management

Site logo
Yves Coudray

Yves Coudray

Ténor

Profil

 

Biographie

Yves Coudray débute sa carrière à l’âge de sept ans grâce à Yves Allégret qui le choisit pour incarner le rôle principal de son feuilleton télévisé Graine d’Ortie. Pendant dix ans, il jouera aux côtés d’acteurs tels que Jean Piat, Pierre Fresnay, Jacques Weber, Carole Bouquet, Jean Carmet… tant à la télévision qu’au cinéma ou au théâtre dans un répertoire allant d’Aristophane à Brecht en passant par Pirandello, Roussin ou Feydeau.

 

Admis au CNSM de Paris l’année de ses dix-huit ans, Yves Coudray entame dès lors une carrière de chanteur aussi riche que diverse. Sur scène il a interprété plus d’une douzaine d’ouvrages d’Offenbach (dont les rôles principaux de La Périchole, Les Brigands, Le Pont des Soupirs mis en scène par Jean-Michel Ribes et Orphée aux Enfers à Genève dans la production Pelly - Minkovski), mais il sert aussi Mozart, Rossini, Britten, et Massenet. La création contemporaine (Claude Prey, Graciane Finzi, et L’Epouse Injustement Soupçonnée de Valérie Stéphan mis en scène par Jacques Nichet) et la musique ancienne font également partie de son répertoire (Charpentier avec les Arts Florissants, Richafort, Carissimi, Bach ou Delalande et Lully avec Le Bourgeois Gentilhomme enregistré à Versailles pour les disques Accord-Universal avec la Simphonie du Marais). Il se produit également en récital et en concert (Davidde Penitente de Mozart, Renard de Stravinsky avec les ensembles Muzicatreize et Erwartung, Les Illuminations et la Serenade de Britten, avec l’orchestre PACA sous la direction de Michel Béroff). Sous l'égide de Jacqueline Robin, il forme, depuis 1995, un duo dédié à la mélodie française avec la pianiste Diane Lemoine.

Engagé par les opéras de Genève, Marseille, Bordeaux, Rouen, Nancy, Toulouse, Metz et Lausanne, il a participé également aux festivals d’Aix-en-Provence, Utrecht et Saint-Etienne.

 

Parallèlement à sa carrière d’interprète, Yves Coudray a abordé la mise en scène il y a quelques années. Invité régulier du Centre de Formation Lyrique de l’Opéra de Paris pendant cinq ans, il y dirige des extraits des grandes œuvres du répertoire (Werther, Guerre et Paix, Eugène Onéguine…) et y conçoit une dizaine de spectacles originaux. En 2002 il est invité à Colmar pour La Voix Humaine. Il a également enseigné la diction et l’interprétation du répertoire français à l’Université de Peperdine en Californie dans un programme d’été destiné aux jeunes chanteurs américains.

Il écrit également des spectacles musicaux dont : L’oiseau rare, pour Edwige Bourdy, créé au festival d’Avignon, mis en scène par Caroline Loeb, Mozart, le chant des correspondances, avec Julie Depardieu et Si tu m’aimes, tant pis pour toi, donné en 2011 au théâtre royal de Versailles et à la salle Gaveau, avec Stéphanie d’Oustrac.

 

Son parcours de metteur en scène l’a mené au Liceu de Barcelone pour diriger Steven Cole dans son récital Animals Big and Small et à San Francisco, New York et Boston pour la création mondiale de Lamentations and Praises, drame liturgique de sir John Taverner avec l’ensemble Chanticleer et la Handel & Haydn Society of Boston.

Les opéras de Marseille (Salaambô, Manon Lescaut, Attila), Montpellier (Monsieur Choufleuri), Nantes (Manon de Massenet en co-réalisation avec Renée Auphan) et Nice (Fidelio et la Damnation de Faust) l’ont également accueillis. Récemment, il était à l’Odéon de Marseille pour Un Soir de Réveillon de Raoul Moretti et à l’opéra de Nice pour Une Petite Flûte Enchantée, d’après l’œuvre de Mozart, destinée au jeune public dans une adaptation en français dont il est l’auteur, et l'été dernier au festival de Lacoste avec Eve Ruggieri et Stéphane Freiss pour un spectacle sur le marquis de Sade.

Il était également à l’opéra de Marseille pour chanter John Styx dans Orphée aux Enfers et mettre en scène le très rare Philtre d'Aubert et à l'opéra de Toulon pour son premier Ménélas de La Belle Hélène aux côtés de Karine Deshayes.

 

Parmi les rendez-vous de cette année : une nouvelle production de La Belle Hélène cet été au Festival Offenbach d'Etretat - dont il est le directeur artistique , la création du Maître du jardin à Paris, L'aiglon de Ibert et Honegger et Le portrait de Manon de Massenet à Marseille.